Le Palais de l'Académie

Titre

Le Palais de l'Académie

Description

1854 est l’année de la recréation des Facultés à Nancy, et de l’obtention par la ville du siège du Rectorat.

Construit place de Grève, actuelle place Carnot, par l’architecte nancéien Prosper Morey, le Palais de l’Académie, ou Palais de l’Université, permet ainsi aux Facultés de Nancy trop à l’étroit à l’Hôtel de l’Université, de s’installer dans des locaux plus spacieux.

Situé au centre de la ville, le Palais de l’académie montre la volonté d’implanter à Nancy un centre intellectuel qui contribue à la renommée de la ville. bien plus qu’un hôtel, ce monument inspiré du prestigieux modèle palatial est largement ornementé et indique la volonté d’implanter à Nancy un centre intellectuel.

Ce Palais abrite alors les lettres, les Sciences, le Droit, la Médecine, ainsi que l’école de Pharmacie. toutefois construit davantage dans un souci de représentation que de fonctionnalité, il devient très vite obsolète. Après quatre décennies de fonctionnement, le Palais de l’Académie se révèle de plus en plus inadapté par son exigüité et l’absence d’équipement pédagogique et de recherche.

La faculté de médecine quitte le Palais de l’Académie en 1902. Un musée d’archéologie prend alors place dans le bâtiment en 1904. Une partie des enseignements de la Faculté des Sciences quitte les locaux en 1909 pour se rapprocher des instituts de la Porte de la Craffe, ce qui permet de nouvelles possibilités de développement aux Facultés de lettres et de Droit. bien que fortement touché par les bombardements de la Première Guerre mondiale, le Palais de l’Académie accueille ces deux facultés jusqu’en 1964, date à laquelle la Faculté de Lettres obtient les locaux qu’on lui connait aujourd’hui, boulevard Albert 1er.

« Le Palais était doté d’une tour destinée à l’installation d’une lunette astronomique, mais qui n’abrita qu’une horloge avant d’être détruite. »

Tour du Palais de l’Université – Centre lorrain d’Histoire du Droit

Guerrier de Dumast (1796 – 1883)
Prosper Guerrier, baron de Dumast, est considéré comme le principal artisan de la création de l’Université de nancy. Mécène, ardent défenseur du rayonnement intellectuel de la ville, il fut l’un des vecteurs de la mise en place des Facultés de Droit, de Sciences et de lettres mais aussi l’initiateur de la vie culturelle nancéienne avec notamment la création du
Musée lorrain. Un pavillon porte son nom, place de la carrière à Nancy, ainsi qu’une rue, de la place Dombasle à la rue de Serre. Un buste à son effigie orne l’entrée de la Faculté de Droit. le Palais était doté d’une tour destinée à l’installation d’une lunette astronomique, mais qui n’abrita qu’une horloge avant d’être détruite.

Date

2011

Description

1854 est l’année de la recréation des Facultés à Nancy, et de l’obtention par la ville du siège du Rectorat.

Construit place de Grève, actuelle place Carnot, par l’architecte nancéien Prosper Morey, le Palais de l’Académie, ou Palais de l’Université, permet ainsi aux Facultés de Nancy trop à l’étroit à l’Hôtel de l’Université, de s’installer dans des locaux plus spacieux.

Situé au centre de la ville, le Palais de l’académie montre la volonté d’implanter à Nancy un centre intellectuel qui contribue à la renommée de la ville. bien plus qu’un hôtel, ce monument inspiré du prestigieux modèle palatial est largement ornementé et indique la volonté d’implanter à Nancy un centre intellectuel.

Ce Palais abrite alors les lettres, les Sciences, le Droit, la Médecine, ainsi que l’école de Pharmacie. toutefois construit davantage dans un souci de représentation que de fonctionnalité, il devient très vite obsolète. Après quatre décennies de fonctionnement, le Palais de l’Académie se révèle de plus en plus inadapté par son exigüité et l’absence d’équipement pédagogique et de recherche.

La faculté de médecine quitte le Palais de l’Académie en 1902. Un musée d’archéologie prend alors place dans le bâtiment en 1904. Une partie des enseignements de la Faculté des Sciences quitte les locaux en 1909 pour se rapprocher des instituts de la Porte de la Craffe, ce qui permet de nouvelles possibilités de développement aux Facultés de lettres et de Droit. bien que fortement touché par les bombardements de la Première Guerre mondiale, le Palais de l’Académie accueille ces deux facultés jusqu’en 1964, date à laquelle la Faculté de Lettres obtient les locaux qu’on lui connait aujourd’hui, boulevard Albert 1er.

« Le Palais était doté d’une tour destinée à l’installation d’une lunette astronomique, mais qui n’abrita qu’une horloge avant d’être détruite. »

Tour du Palais de l’Université – Centre lorrain d’Histoire du Droit

Guerrier de Dumast (1796 – 1883)
Prosper Guerrier, baron de Dumast, est considéré comme le principal artisan de la création de l’Université de nancy. Mécène, ardent défenseur du rayonnement intellectuel de la ville, il fut l’un des vecteurs de la mise en place des Facultés de Droit, de Sciences et de lettres mais aussi l’initiateur de la vie culturelle nancéienne avec notamment la création du
Musée lorrain. Un pavillon porte son nom, place de la carrière à Nancy, ainsi qu’une rue, de la place Dombasle à la rue de Serre. Un buste à son effigie orne l’entrée de la Faculté de Droit. le Palais était doté d’une tour destinée à l’installation d’une lunette astronomique, mais qui n’abrita qu’une horloge avant d’être détruite.

Date

2011

Geolocation